La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Viendra ici tout ce qui n'a rien à faire dans les autres forum ou ce qui est hors sujet. Si vous tenez absolument à vendre votre lapin ou à le donner, c'est là aussi......

Modérateur : Modéros manichels

Claude De Bortoli
peut mieux faire
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 09:02

La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Claude De Bortoli » mar. 11 mai 2010 - 09:14

Bonjour,

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec de la métamatérialité.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le véhicule évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en a pas les moyens et les outils matériels. Elle est soumise aux preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels.

La Croyance est un gouvernail. Elle n'a pas un rôle de motricité comme la Science. Elle a un rôle de guide. Elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi en sortir. De cette position stratégique, elle visionne l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde. Impossible pour elle !!

Faire forcer le mur dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable !

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul. Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime . Si le véhicule évolution humaine est guidé dans le bon chemin par le guide Croyance, le moteur Science peut être remis à plein régime en marche avant.

Le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger une telle manoeuvre.

L'issue passe par une évolution humaine conduite par la Croyance et non pas par une évolution humaine guidée par la Science. La Science ne peut pas guider. Elle peut seulement faire avancer. L'échec de la conférence de Copenhague en est la preuve !!

Avatar de l’utilisateur
LaHyenne
ourse verte
Messages : 8140
Enregistré le : sam. 08 mars 2003 - 01:58

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar LaHyenne » mar. 11 mai 2010 - 22:36

Ouah ils sont de plusen plus perfectionnes les bots sur Lapin.

Celui la n'a meme pas poste de lien ?
Et il, heu, il tente le debat ?

Avatar de l’utilisateur
Sivarrine
infra rouge
Messages : 3117
Enregistré le : lun. 16 sept. 2002 - 00:01

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Sivarrine » mer. 12 mai 2010 - 07:47

C'est ptet konstrukt, qui est tombé amoureux et s'est rangé


ou pas.

Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Phiip the only Phiip » mer. 12 mai 2010 - 08:48

C'est le fils de Konstrukt, à part que maintenant il aime la croyance et plus le caca.

Claude De Bortoli
peut mieux faire
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 09:02

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Claude De Bortoli » mer. 12 mai 2010 - 10:01

L'évolution humaine motorisée à l'aveugle par la Science, ses dérivés et ses lobbies a fait vieillir la Terre de plusieurs millénaires en quelques décennies. Elle s'est engagée sans s'en rendre compte dans une impasse nommée dérèglement climatique.

Le mur qui bouche l'impasse dérèglement climatique est infranchissable. L'évolution humaine fait pourtant forcer son moteur Science pour espérer le franchir. Rien à faire !! Plus la Science force, plus le dérèglement climatique se renforce.

La seule solution est un repli raisonnable. Un recul pour sortir de cette impasse funeste. Elle est funeste parce quelle bouche l'avenir du Terrien.

La délicate manoeuvre de recul doit se faire avec un guide Croyance fiable et évolué. Elle doit aussi se faire avec un moteur Science réglé au minimum afin éviter un emballement qui mettrait le lourd véhicule évolution humaine en travers de l'impasse. Il agoniserait là ne pouvant ni avancer ni reculer.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, le guide Croyance fera tourner l'évolution humaine dans une nouvelle direction puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime.

Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Phiip the only Phiip » mer. 12 mai 2010 - 19:39

Si elle vieillit trop vite, il faut qu'elle essaye de la crème anti-rides Loréal.

De rien.

Avatar de l’utilisateur
Jennyloo
prêtre lapin jaune avec cape
Messages : 176
Enregistré le : jeu. 22 mai 2008 - 09:03

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Jennyloo » mer. 12 mai 2010 - 20:40

Je me demande bien pourquoi il a choisi Lapin pour parler du recul de l'évolution humaine...

Avatar de l’utilisateur
LaHyenne
ourse verte
Messages : 8140
Enregistré le : sam. 08 mars 2003 - 01:58

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar LaHyenne » mer. 12 mai 2010 - 21:15

Oui, l'evolution est un mythe, Dieu a cree le monde en quatre cases.

Avatar de l’utilisateur
Sivarrine
infra rouge
Messages : 3117
Enregistré le : lun. 16 sept. 2002 - 00:01

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Sivarrine » mer. 12 mai 2010 - 21:34

dans quelques années nous serons tous des lapins.

Avatar de l’utilisateur
LaHyenne
ourse verte
Messages : 8140
Enregistré le : sam. 08 mars 2003 - 01:58

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar LaHyenne » jeu. 13 mai 2010 - 05:33

ah ?


noooooon

Claude De Bortoli
peut mieux faire
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 09:02

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Claude De Bortoli » jeu. 13 mai 2010 - 09:13

L'espèce humaine possède deux énergies : l'instinct et l'intelligence alors que les animaux et les végétaux n'en possèdent qu'une : l'instinct.

Posséder l'intelligence dans un mode totalement dominé par l'instinct comporte des avantages : l'espèce humaine peut se libérer des liens instinctifs qui brident le comportements de tous les éléments matériels et des inconvénients : les humains se savent mortels.

tout est mortel dans la nature de matière. Se savoir mortel nuit à une vie matérielle.

Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence. Ils n'ont que l'instinct. Ils ne savent pas mortels jusqu'au moment de leur mort. La nature de matière se présente donc à eux comme un paradis. Si l'intelligence humaine les prive de leur paradis terrestre, leur vie ne vaut pas la peine d'être vécue.

Les humains possèdent l'intelligence. Ils se savent mortels. Cela nuit à leur vie. Ils n'ont pas accès au paradis terrestre. C'est injuste ! Leur vie vaut-elle la peine d'être vécue ?

Oui !

Posséder l'intelligence métamatérielle, c'est avoir un pied dans la nature de métamatière et hériter de droit sa spécificité : l'éternité. Après la mort de leur corps de matière, les humains se voient vivre dans la nature de métamatière comme ils se voyaient dans leurs rêves.

Dans la nature de matière, le fait de se savoir mortel fait mériter l'éternité !

L'éternité est le plus grand cadeau qu'un être matériel puisse espérer.

La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. Ses éléments étant sans matière, l'idée de place de masse n'est pas de rigueur. Tout nouvel arrivant a autant de place et de chance pour se développer. La nature de métamatière est néanmoins tenue de se protéger contre la non conformité de ses éléments. éternellement.

L'univers de métamatière est éternel. La mort n'existe pas chez lui !

Les univers matériels et métamatériels vivent en symbiose. Seuls ils ne sont pas viables.

L'univers de métamatière est éternel, son partenaire l'univers de matière est aussi éternel en renouvelant sas cesse sa matière sans jamais se rassasier !

L'espèce humaine est indispensable au fonctionnement de la symbiose des univers. Elle est aussi éternelle. C'est la seule espèce matérielle a être capable de se reproduire à l'infini sur une infinité de planètes habitables.

Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Phiip the only Phiip » jeu. 13 mai 2010 - 10:52

Si l'être humain possédait l'intelligence, ça se saurait !
Mais c'est beau de croire...

Avatar de l’utilisateur
nawenn
gravillon à 3 euros
Messages : 2390
Enregistré le : mar. 29 avr. 2003 - 18:05

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar nawenn » jeu. 13 mai 2010 - 12:53

Claude De Bortoli a écrit :Les animaux et les végétaux n'ont pas l'intelligence.

Voilà un jugement bien réducteur !
Quelques canards, ours et lapins ici pourront en témoigner !
< nawenn, femme from the new forum nanook >
C'est pas beautiful ça mon ami, dis ??? et une imbécile qui marche va plus loin qu'une intellectuelle assise -

Claude De Bortoli
peut mieux faire
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 09:02

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Claude De Bortoli » ven. 14 mai 2010 - 10:03

Un singe qui n'arrive pas à casser ses noix avec une pierre se passera de noix. La nature de matière lui a imposé une méthode pour casser les noix et ne revient pas dessus. Il casse ses noix d'instinct et ne peut pas faire autrement que de casser les noix comme la nature de matière lui a imposé pour casser les noix. Il n'a pas l'intelligence pour sortir des liens de l'instinct et fabriquer un casse noix plus efficace que cassera à coup sur les noix comme celui que ma grand mère utilisait quand elle faisait ses délicieuse tarte aux noix.

Le Terrien n'a aucune avance sur le primate !!

Lorsque le Terrien était en gestation australopitèque, ils étaient à nos cotés. Ils sont restés animaux. Nous sommes nés humains.

Même après des millions d'années d'évolution les animaux et les végétaux n'auront jamais l'intelligence. La nature de métamatière ne s'ingère pas outre mesure dans la nature de matière jusqu'à donner l'intelligence à tout le monde !!! Ce serait la fin de la nature de matière universelle.

Ils possèderaient l'intelligence, ils auraient déjà fabriquer des armes beaucoup plus efficaces pour leur chasse, genre fusil !! Ils ne le peuvent pas. Leur technique de chasse est prédéfinie par la nature de matière depuis toujours et pour toujours. L'instinct n'a pas fini de nous épater !!

La technique de chasse des loups est instinctives. Elle ne change pas (ou très peu).
La technique de chasse des humains est intelligente. Elle évolue.

Elle ne peuvent pas changer leur façon de bâtir leur fourmilière depuis toujours et pour toujours. La nature de matière a bridé leurs comportements par les liens de l'instinct et ne revient plus dessus. Pas l'ombre d'une intelligence dans leurs comportements. Tout est mu par l'instinct chez eux.

Les terriens sont une fratrie humaine habitant la planète Terre.

Ils ne sont pas des animaux. Ils ont une anatomie mammifère mais sont différents des singes ; Ils sont intelligents. Les grands singes ne sont pas nos cousins.

Nos cousins sont les humains extraterrestres qui peuplent les planètes habitables de l'univers de matière. Ils sont eux aussi humains. Ils ont une anatomie mammifère comme la notre. Ils possèdent l'intelligence comme nous la possédons. Ils ont des sentiments humains comme les notre.

Avatar de l’utilisateur
LaHyenne
ourse verte
Messages : 8140
Enregistré le : sam. 08 mars 2003 - 01:58

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar LaHyenne » ven. 14 mai 2010 - 14:27

Est ce que quelqu'un a verifie s'il se repetait ?
Vu que je lis pas, je n'en ai aucune idee...

Claude De Bortoli
peut mieux faire
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 09:02

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Claude De Bortoli » sam. 15 mai 2010 - 10:37

Heureusement pour la nature de matière seule l'espèce humaine possède l'intelligence. seule l'espèce humaine est capable de se libérer des liens instinctifs quelle a imposé aux autres éléments. Elle a déjà tant à faire avec l'intelligence humaine !!! Si les animaux et les végétaux possédaient l'intelligence et pouvaient se libérer des liens instincts, ça deviendrait ingérable pour elle.

L'intelligence permet aux humains de se libérer des liens instinctifs instaurés par la nature de matière. Ils peuvent vivre comme bon leurs semble pour leur bonheur ou pour leur malheur.

Les animaux et les végétaux ne le peuvent pas. Ils n'ont pas l'intelligence. Ils ont seulement l'instinct. Ils vivent comme la nature de matière leurs a imposée de vivre sans possibilité de dévier. Ils sont capables d'apprendre seulement dans les limites imposées par la nature de matière. Pas au delà. Leurs comportements sont bridés par les liens instinctifs que la nature de matière leurs à imposé depuis toujours et pour toujours.

Seule l'espèce humaine est capable de se libérer des liens de l'instinct. Elle possède une deuxième énergie : l'intelligence. Avec l'intelligence, pas de limite d'évolution pour l'espèce humaine.

L'intelligence est bien présente à la naissance à l'état embryonnaire. Elle se développe au fil de la vie à la fois par l'environnement familial, l'environnement culturel, l'éducation, l'évolution psychologique etc.

Pas de graine d'intelligence innée, pas de développement intelligent possible !! Comme chez les animaux et chez les végétaux !!

La découverte de la métamatière a mis en évidence l'influence de l'énergie instinct sur tous les éléments matériels sans exception. L'instinct est le "bras armé" de l'univers de matière. Tout ce appartient à cet univers est guidé, bridé par l'instinct.

La découverte de la métamatière a aussi mis en évidence l'influence de l'énergie intelligence sur tous les êtres métamatériels. L'intelligence est le "bras armé" de l'univers de métamatière. Tout ce qui appartient à cet univers est guidé, bridé par l'intelligence.

Nous faisons partie intégrante de l'univers de matière. Nous sommes aussi sous l'influence de l'instinct. Mais nous avons une deuxième énergie qui nous affranchit des liens instinctifs : l'intelligence. Nos comportements ne sont plus bridés. Nous pouvons vivre comme bon nous semble. Nous pouvons tout faire sciemment.

Un âne qui n'a plus soif ne boira pas ! Un humain qui n'a plus soif peut continuer à boire jusqu'à en mourir !!!
L'âne boit par instinct. L'humain qui n'a plus soif mais continue à boire, boit par intelligence ; son intelligence corrompt son instinct de boire.

La nature de matière n'a pas fini de nous étonner. L'instinct non plus n'a pas fini de nous étonner.

Une espèce animale ou végétale ne peut pas détruire la nature. Elle a bridé ses comportements par des liens instinctifs de façon à ce qu'ils ne nuisent pas à l'environnement matériel.

L'espèce humaine fait exception. Elle possède l'intelligence métamatérielle. Elle est libérée des liens de l'instinct. La nature de matière n'a plus d'emprise sur elle. L'espèce humaine peut donc nuire gravement à la nature de matière si son intelligence est laissée sans contrôle de la nature de métamatière.

L'instinct et l'intelligence sont deux énergies différentes. La première appartient à l'univers de matière et anime tous ses éléments. La deuxième appartient à l'univers de métamatière et anime tous ses élements.

Instinct et intelligence doivent rester séparer. S'ils se mélangent, il se produit une réaction néfaste pour les natures matérielles et métamatérielles. L'intelligence se met au service de l'instinct et l'instintc se met au service de l'intelligence. Le pire des scénario pour les univers matériels et métamatériels.

Avatar de l’utilisateur
Jennyloo
prêtre lapin jaune avec cape
Messages : 176
Enregistré le : jeu. 22 mai 2008 - 09:03

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Jennyloo » sam. 15 mai 2010 - 12:21

'tain va falloir faire comme avec Konstrukt, un qui se dévoue pour lire et qui nous fait un résumé, j'avoue que j'ai lâché quand j'ai commencé à avoir l'impression de livre un livre de jean-Claude Bourret, avec les extraterrestres et tout là.

Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Phiip the only Phiip » sam. 15 mai 2010 - 20:00

C'est la lutte de la méta-croyance contre les animaux instinctifs.
Évidemment, l'évolution est une bêtise des australopithèques, qui ont inventé la bombe atomique par instinct.

Oui, je crois que j'ai vachement bien compris.

Avatar de l’utilisateur
LaHyenne
ourse verte
Messages : 8140
Enregistré le : sam. 08 mars 2003 - 01:58

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar LaHyenne » dim. 16 mai 2010 - 02:10

Et le moteur science, c'est heu.....


c'est quoi ?

Avatar de l’utilisateur
Dash
jeune ourse prépubère
Messages : 1194
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006 - 18:40

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Dash » dim. 16 mai 2010 - 08:24

L'homme à rejeté l'instant, maintenant il contrôle deuxstin.
J'ai besoin de repos.
La littérature au bazooka, ça décoiffe.
Image

Avatar de l’utilisateur
Ababakar
archevêque étoilé du lapin
Messages : 329
Enregistré le : jeu. 05 janv. 2006 - 17:16

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Ababakar » mar. 18 mai 2010 - 17:47

bleh!

Avatar de l’utilisateur
Jennyloo
prêtre lapin jaune avec cape
Messages : 176
Enregistré le : jeu. 22 mai 2008 - 09:03

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Jennyloo » mar. 18 mai 2010 - 18:10

Damned ! Je crois qu'Ababakar vient de mélanger son instinct et son intelligence. Comment je le sais ? Je cite :
"Instinct et intelligence doivent rester séparer. S'ils se mélangent, il se produit une réaction néfaste pour les natures matérielles et métamatérielles. L'intelligence se met au service de l'instinct et l'instintc se met au service de l'intelligence. Le pire des scénario pour les univers matériels et métamatériels."

CQFD.

Claude De Bortoli
peut mieux faire
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 09:02

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Claude De Bortoli » jeu. 20 mai 2010 - 09:04

Un singe qui n'arrive pas à casser ses noix avec une pierre se passera de noix. La nature de matière lui a imposé une méthode pour casser les noix et ne revient pas dessus. Il casse ses noix d'instinct et ne peut pas faire autrement que de casser les noix comme la nature de matière lui a imposé pour casser les noix. Il n'a pas l'intelligence pour sortir des liens de l'instinct et fabriquer un casse noix plus efficace que cassera à coup sur les noix comme celui que ma grand mère utilisait quand elle faisait ses délicieuse tarte aux noix.

Le Terrien n'a aucune avance sur le primate !!

Lorsque le Terrien était en gestation australopitèque, ils étaient à nos cotés. Ils sont restés animaux. Nous sommes nés humains.

Même après des millions d'années d'évolution les animaux et les végétaux n'auront jamais l'intelligence. La nature de métamatière ne s'ingère pas outre mesure dans la nature de matière jusqu'à donner l'intelligence à tout le monde !!! Ce serait la fin de la nature de matière universelle.

Ils possèderaient l'intelligence, ils auraient déjà fabriquer des armes beaucoup plus efficaces pour leur chasse, genre fusil !! Ils ne le peuvent pas. Leur technique de chasse est prédéfinie par la nature de matière depuis toujours et pour toujours. L'instinct n'a pas fini de nous épater !!

La technique de chasse des loups est instinctives. Elle ne change pas (ou très peu).
La technique de chasse des humains est intelligente. Elle évolue.

Elle ne peuvent pas changer leur façon de bâtir leur fourmilière depuis toujours et pour toujours. La nature de matière a bridé leurs comportements par les liens de l'instinct et ne revient plus dessus. Pas l'ombre d'une intelligence dans leurs comportements. Tout est mu par l'instinct chez eux.

Les terriens sont une fratrie humaine habitant la planète Terre.

Ils ne sont pas des animaux. Ils ont une anatomie mammifère mais sont différents des singes ; Ils sont intelligents. Les grands singes ne sont pas nos cousins.

Nos cousins sont les humains extraterrestres qui peuplent les planètes habitables de l'univers de matière. Ils sont eux aussi humains. Ils ont une anatomie mammifère comme la notre. Ils possèdent l'intelligence comme nous la possédons. Ils ont des sentiments humains comme les notre.

Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Phiip the only Phiip » jeu. 20 mai 2010 - 17:40

Oh, les humains sont parfaitement capables de casser des noix eux aussi !
Certains plus que d'autres d'ailleurs...

Avatar de l’utilisateur
Dash
jeune ourse prépubère
Messages : 1194
Enregistré le : mar. 11 avr. 2006 - 18:40

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Dash » jeu. 20 mai 2010 - 17:57

Mon patron sait très bien casser les noix, les miennes en l'occurrence.
Nous ne sommes pas tous égaux.
La littérature au bazooka, ça décoiffe.

Image

Avatar de l’utilisateur
Ababakar
archevêque étoilé du lapin
Messages : 329
Enregistré le : jeu. 05 janv. 2006 - 17:16

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Ababakar » jeu. 20 mai 2010 - 19:33

là c'est carrement du copier coller, c'est caca

Claude De Bortoli
peut mieux faire
Messages : 7
Enregistré le : mar. 11 mai 2010 - 09:02

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Claude De Bortoli » ven. 21 mai 2010 - 09:34

Le Terrien n'est à lui seul l'ensemble des humains. D'autres fratries humaines, sur d'autres planètes habitables, constituent, avec le Terrien, l'Humanité.

L'espèce humaine est éternelle. C'est elle qui veille à l'harmonie de la biodiversité idéale chère à l'univers de matière.

Une infinité de fratries humaines peuplent une infinité de planètes habitables. Elles sont dans tous les degrés d'évolution.

Certaines fratries humaines sont dans leur prime enfance comme nous le Terrien l'a été lorsqu'il était Homme de Cro-magnon.

Certaines fratries humaines sont dans leur enfance comme le Terrien l'a été.

D'autres sont dans l'adolescence agressive comme nous le sommes actuellement.

D'autres fratries humaines sont dans la phase adulte responsable de leur existence. Elles sont capables de voyager dans l'espace intersidéral. Elles ont pour rôle de reproduire l'espèce humaine sur des planètes habitables vierges d'humains pour éterniser l'indispensable espèce humaine et établir la biodiversité idéale. Elles maîtrisent la notion d'éternité.

D'autres fratries humaines sont dans la sage vieillesse de leur existence.

Sur certaines planètes habitables, la fratrie humaine a disparu faute de reproduction.

Sur d'autres planètes habitables, la fratrie humaine est en gestation comme le Terrien l'a été lorsqu'il était australopitèque.

D'autres planètes habitables n'ont jamais connu de présence humaine. Elle sont dominées par une espèce animale ou végétale arrivée au stade de suradaptation caractérisée par le gigantisme de ses éléments.

Avatar de l’utilisateur
Jennyloo
prêtre lapin jaune avec cape
Messages : 176
Enregistré le : jeu. 22 mai 2008 - 09:03

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Jennyloo » ven. 21 mai 2010 - 09:41

Ah, voilà, c'est mieux, on a la suite du bouquin. Tu fais attention maintenant quand tu copies-colles hein ?

Par contre tu diras à l'éditeur qu'il y a des fautes d'accord qui traînent.

Avatar de l’utilisateur
Ababakar
archevêque étoilé du lapin
Messages : 329
Enregistré le : jeu. 05 janv. 2006 - 17:16

Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Message non lupar Ababakar » ven. 21 mai 2010 - 20:02



Retourner vers « le bazar »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité