Pouvez-vous faire confiance à votre ordinateur ?

poster des trucs pour le Zine, proposer ses textes : chroniques, parodies, dessins, BDs, humour de toutes sortes, articles, brèves, mots d'humeur c'est ici...

Modérateur : Modéro éro petit patapo

[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Pouvez-vous faire confiance à votre ordinateur ?

Message non lupar Phiip the only Phiip » sam. 14 mai 2005 - 15:06

Ce type de texte, reçu d'un abonné de longue date, m'interpelle,
et je le verrai bien dans le Zine.

Qu'en pensent les forumistes et informaticiens locaux ?
-----------------------------

Bon, je sais, c'est un peu long à lire, et puis certains vont se dire "ce texte est ancien..." C'est vrai, mais il faut savoir que la lecture de ce texte vas apporter à certains des explications sur le comportement "fantaisiste" de leur ordinateur, pour d'autres une matière à réflexion sur les valeurs fondamentales, telles que la liberté d'expression, de pensée ou plus simplement le droit de chacun d'utiliser "en confiance" (la vraie, pas celle décrite dans le texte) la machine et les logiciels achetés fort cher et qui doit leur assurer le service attendu. Depuis que ce texte existe des choses ont été appliquées, par exemple, chaque fois que vous écoutez de la musique ou regardez un DVD avec votre ordi, quelque part, quelqu'un, dans un pays lointain ou tout près de chez vous le sais, et il va pouvoir décider si vous avez le droit de le faire ou pas...

Science fiction ? Non, hélas, réalité de l'application folle d'une technologie qui, comme celle de l'atome que ce regretté Albert et d'autres rêvaient de mettre au service du bien, est aujourd'hui mise au service de certains afin de gérer notre vie comme ils le veulent.

Bonne lecture, diffusez largement ce message dans son entier et sans le
modifier, pour le moment "Big Brother" est encore un peu jeune, alors
profitons de communiquer (un peu) librement, mais surtout n'oubliez pas qu'il grandi vite...
Amitiés.
Eric.

---------- Message transmis ----------

Subject: Re: [Axul-debats] Pouvez-vous faire confiance à votre ordinateur ?
[was] Entreprises
Date: samedi 14 Mai 2005 10:10
From: nestel philippe <je_revais_d_un_otre_monde(at)yahoo.fr>
Pouvez-vous faire confiance à votre ordinateur ?
(texte original Can you trust your computer ?)

Lundi 21 octobre 2002
Par Richard Stallman

De qui votre ordinateur devrait-il obtenir ses ordres ? La plupart des gens pensent que leur ordinateur devraient leur obéir, et n'obéir à personne d'autre. Grâce à un projet qu'elles appellent « trusted computing » (l'informatique de confiance) de larges sociétés de media ( y compris les sociétés cinématogrphiques et les maisons de disque), en
collaboration avec des sociétés informatiques telles que Microsoft et Intel, ont envisagé de faire obéir votre ordinateur à elles plutôt qu'à vous. Les
logiciels propriétaires ont inclus auparavant des dispositifs malveillants, mais ce projet vise à rendre ce procédé universel.

L'expression « logiciel propriétaire » signifie, fondamentalement, que vous ne contrôlez pas ce qu'il fait ; vous ne pouvez pas en étudier le code source, et surtout pas le modifier. Il n'est pas surprenant de constater que d'astucieux hommes d'affaires ont trouvé le moyen d'utiliser ce contrôle afin de vous mettre en position de faiblesse. Microsoft l'a fait à plusieurs reprises : l'une des versions de Windows fut conçue pour informer Microsoft sur tous les logiciels situés sur votre disque dur ; un récent correctif de « sécurité » de Windows Media Player obligea les utilisateurs à accepter de nouvelles restrictions.


Mais Microsoft n'est pas un cas isolé : le logiciel de partage de musique KaZaa est conçu de telle manière que les partenaires de KaZaa peuvent louer l'utilisation de votre ordinateur à leurs clients. Ces fonctions malveillantes sont souvent secrètes, mais une fois que vous vous en rendez compte il est difficile de les supprimer, car vous n'avez pas accès
au code source.

Par le passé, il ne s'agissait que d'incidents isolés. L'« informatique de confiance » généralisera ce phénomène. L'« informatique déloyale » (« Treacherous computing ») est un nom plus approprié, car l'objectif de ce projet est d'être sûr que votre ordinateur vous désobéira. En fait, il est conçu pour empêcher votre ordinateur de fonctionner comme un ordinateur universel. Toute opération nécessitera une autorisation explicite.

L'idée technique sous-jacente de « l'informatique déloyale » est que l'ordinateur comprenne un procédé de cryptage digital et de signature, et les clés sont gardées secrètes et ne vous sont pas divulguées. (La
version Microsoft de ce procédé est appelé « palladium ».) Des logiciels propriétaires utiliseront ce dispositif afin de contrôler quels autres programmes vous pouvez utiliser, à quels documents et quelles
données vous avez accès, et quels programmes vous pouvez leur transmettre. Ces programmes téléchargeront continuellement de nouvelles règles d'autorisation grâce à Internet, et imposeront automatiquement ces règles sur vos nouveaux travaux. Si vous n'autorisez pas périodiquement votre ordinateur à obtenir ces
nouvelles règles, certaines fonctions s'arrêteront automatiquement.

Bien sûr, Hollywood et les maisons de disques envisagent d'utiliser l'informatique déloyale pour la « gestion des droits numériques » (Digital
Restrictions Management), de telle sorte que les vidéos et la musique téléchargées ne puissent fonctionner que sur un ordinateur précis. Partager sera totalement impossible, du moins en utilisant les
fichiers autorisés que vous pourriez obtenir de ces sociétés. Vous, le public, devriez avoir à la fois la liberté et la capacité de partager ces éléments. (J'espère que quelqu'un trouvera le moyen de produire
des version non cryptées, et de les télécharger et de les partager, ainsi la « gestion des droits numériques » ne sera pas totalement un succès, ce qui n'excuse toutefois pas ce système.)

Rendre le partage impossible est assez grave, mais il y a pire. Il existe des projets qui visent à utiliser la même méthode pour les e-mails et les documents, ce qui se solde par la disparition des e-mails au bout de
deux semaines, ou par des documents qui ne peuvent être lus que par les ordinateurs d'une seule société.

Imaginez que vous recevez un e-mail de la part de votre chef vous demandant de faire quelque chose que vous estimez risqué ; un mois plus tard, si des ennuis surviennent, vous ne pouvez pas utilisez ces e-mails
pour démontrer que cette décision n'était pas la vôtre. « Avoir une preuve écrite » ne vous protège pas quand l'ordre est écrit avec de une encre qui
disparaît.

Imaginez que vous recevez un e-mail de la part de votre chef fixant une politique illégale ou moralement outrageante, telle que détruire un audit de votre société, ou bien mettre en péril votre pays en ne faisant pas état d'une dangereuse menace. Aujourd'hui, vous pouvez envoyer ces preuves à un journaliste et dénoncer ainsi la pratique. Avec l'informatique
déloyale, le journaliste ne sera pas capable de lire le document ; son ordinateur refusera de lui obéir. L'informatique déloyale devient un paradis pour la corruption.

Les traitements de texte tels que Microsoft Word pourraient utiliser l'informatique déloyale lorsqu'ils sauvegardent vos documents, et s'assurer qu'aucun traitement de texte concurrent ne pourra les lire.
Aujourd'hui, nous devons arriver à comprendre les secrets du format Word grâce à de laborieuses expériences afin de concevoir des logiciels de
traitements de texte libres capables de lire les documents Word. Si Word crypte les documents lors de la sauvegarde en utilisant l'informatique déloyale, la communauté du Logiciel Libre n'aura pas les moyens de
développer des logiciels à même de les lire ( et même si nous le pouvions, de tels programmes seraient interdits par le Digital Millenium Copyright Act.)

Les logiciels qui utilisent l'informatique déloyale téléchargeront continuellement de nouvelles autorisations par Internet et imposeront automatiquement ces règles à vos nouveaux travaux. Si Microsoft, ou le gouvernement Américain, n'aime pas ce que vous dîtes dans un document que vous écrivez, ils pourront appliquer de nouvelles instructions demandant à tous les ordinateurs de refuser de lire ce document. Chaque ordinateur obéirait dès le téléchargement de nouvelles instructions. Vos écrits seraient sujets à de l'effacement rétroactif façon « 1984 ». Vous-même seriez incapable d'ouvrir vos propres documents.

Vous pensez peut-être pouvoir découvrir toutes les choses malveillantes que l'informatique déloyale peut faire, étudier au combien elles peuvent être pénibles, et décider au final de les accepter. Cela serait un manque de perspicacité et insensé d'accepter, mais le problème est que votre décision n'aura pas de portée. Une fois que vous devenez dépendant du programme que vous utilisez, vous devenez esclave et ils le savent ; ensuite il peuvent modifier les règles du jeu. Certaines applications téléchargeront automatiquement les mises à jour qui vont opérer différemment (et ils ne vous offriront pas d'alternative concernant ces mises à jours).

Aujourd'hui, vous pouvez éviter d'être limité par les logiciels propriétaires en ne les utilisant pas. Si vous utilisez GNU/Linux ou un autre système d'exploitation, et si vous évitez d'y installer des programmes propriétaires, alors vous serez donc maître de votre ordinateur. Si un programme libre comporte une caractéristique malveillante, d'autres développeurs au sein de la communauté l'ôteront, et vous pourrez utilisez la version corrigée. Vous pouvez également utiliser des programmes et des outils libres sur des systèmes d'exploitation non-libres ; cela reste insuffisant pour vous offrir une totale liberté, mais de nombreux utilisateurs le font.

L'informatique déloyale met en péril les systèmes d'exploitation libres et les logiciels libres, car vous ne serez plus autorisé à tous les faire fonctionner. Un aspect de l'informatique déloyale supposerait que votre système d'exploitation soit autorisé par une société particulière. Des systèmes d'exploitation libres ne pourraient pas être installés. Certains aspects de l'informatique déloyale nécessiteraient aussi une autorisation spécifique émanant de l'éditeur du système d'exploitation. Vous ne pourriez pas faire fonctionner des logiciels libres sur de tels systèmes. Si vous y parveniez, et que vous le divulguiez à quelqu'un, cela pourrait représenter une infraction.

Il existe déjà des propositions de loi aux Etats Unis qui exigeraient de tous les ordinateurs qu'ils tolèrent l'informatique déloyale, et que soit interdite la connexion Internet aux ordinateurs âgés. Le CBDTPA (que nous appelons le Consume But Don't Try Programming Act, c'est à dire « consommez mais n'essayez pas de programmer ») est l'une d'entre-elles. Mais même si on ne vous force pas légalement à vous reporter sur l'informatique déloyale, la pression visant à vous faire accepter peut être énorme. Aujourd'hui, les gens utilisent fréquemment le format Word pour la communication, bien qu'il entraîne plusieurs types de problèmes (voir http://www.gnu.org/philosophy/no-word-attachments.html). Si seuls les ordinateurs intégrant l'informatique déloyale sont aptes à lire les documents Word, de nombreuses personnes s'y plieront, s'ils contemplent la situation en terme d'action individuelle (c'est à prendre ou à laisser). Pour s'opposer à l'informatique déloyale, nous devons nous unir et affronter la situation comme un impératif collectif.

Pour plus d'information concernant l'informatique
déloyale, consultez
http://www.cl.cam.ac.uk/users/rja14/tcpa-faq.html.
http://www.eff.org
http://www.publicknowledge.org
http://www.digitalspeech.org
.

Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Phiip the only Phiip » sam. 14 mai 2005 - 15:07

Et y'a un post scriptum !

Post-scriptum :

1. Le projet GNU distribue GNU Privacy Guard, un
programme qui applique le cryptage des clés publiques
et la signature numérique, qui vous seront utiles pour
envoyer des e-mails sécurisés et privés. Il est utile
d'explorer pourquoi GPG diffère de l'informatique
déloyale, et d'analyser les aspects qui rendent l'un
si efficace et l'autre si dangeureux.


Lorsque quelqu'un utilise GPG pour vous envoyer un
document crypté, et que vous utilisez GPG pour le
décoder, il en résulte un document décrypté que vous
pouvez lire, faire suivre, copier, et même crypter à
nouveau pour l'envoyer de façon sécurisée à quelqu'un
d'autre. Un programme lié à l'informatique déloyale
vous permettrait de lire les mots qui apparaissent sur
votre écran, mais pas de produire un document décrypté
que vous pourriez utiliser à d'autres fins. GPG, un
progiciel libre, rend les caractéristiques de sécurité
disponibles aux utilisateurs ; et ils l'utilisent.
L'informatique déloyale est conçue pour imposer des
restrictions aux utilisateurs ; et dans ce cas précis,
c'est elle qui les utilisent.

2. Microsoft présente Palladium comme une mesure de
sécurité, et déclare qu'il protègera contre les virus,
mais cette déclaration est évidemment fausse. Une
présentation effectuée en octobre 2002 par le
département de recherches Microsoft affirme que l'une
des spécificités de Palladium est le fait que les
systèmes d'exploitation et les applications existantes
continueront de fonctionner ; par conséquent, les
virus continueront à faire toutes les choses qu'ils
sont actuellement capables de faire.

Quand Microsoft parle de « sécurité » a propos de
Palladium, ils ne font pas référence à la définition
que nous avons l'habitude de rencontrer : protéger
votre ordinateur des choses que vous ne souhaitez pas.
Ils veulent dire protéger l'accès aux copies de vos
données situées sur votre machine pour que vous ne
puissiez pas les utiliser d'une autre façon que celle
qu'ils ont prévue. Une diapositive fait la liste de
plusieurs types de secrets que Palladium serait amené
à conserver, y compris « les secrets d'une tiers
partie » et « les secrets de l'utilisateurs » ( mais
cette présentation met entre guillemets « secrets de
l'utilisateurs », reconnaissant que Palladium n'est
pas réellement conçu pour ça).

La présentation fait fréquemment usage d'autres termes
que nous associons souvent au contexte de sécurité,
tels que « attaque », « code malveillant », « canular
», aussi bien que« de complète confiance ». Aucun de
ces termes n'a la signification à laquelle ils se
rapportent habituellement. « Attaque » ne signifie pas
que quelqu'un tente de vous blesser, il signifie «
vous, tentant de copier de la musique ». « Code
malveillant » signifie code installé par vos soins
afin de pouvoir faire quelque chose que quelqu'un
d'autre ne souhaite pas voir votre ordinateur
exécuter. « Canular » ne signifie pas que l'on tente
de vous berner, cela signifie « vous, tentant de
contourner Palladium ». Et ainsi de suite.

Une précédente déclaration des développeurs de
Palladium affirme que le principe de base est que
quiconque a développé ou collecté des informations
devrait avoir un contrôle total sur la manière dont
vous les utilisez. Cette notion représenterait un
retournement de situation révolutionnaire par rapport
à l'éthique et au système légal, et créerait un
système de contrôle sans précédent. Les problèmes
spécifiques à ces systèmes ne sont pas fortuits ; ils
résultent de l'objectif principal. C'est cet objectif
que nous devons refuser.

Copyright 2002 Richard Stallman

Reproduction textuelle et distribution de l'article
entier sont autorisées sans droit d'auteur sous
n'importe quel format que ce soit pourvu que cette
notice soit préservée.

Note de l'éditeur : Cet article est apparu pour la
première fois dans le nouvel ouvrage de Richard
Stallman, intitulé « Free Software, Free Society ». Il
s'agit de la première parution en ligne de cet
article, et Stallman y a ajouté certaines remarques.

Traduit de l'anglais par Matthieu PIAUMIER

Deux autres traductions de cet article sont
disponibles sur http://clx.anet.fr (par Fabien Illide)
et sur http://ccomb.free.fr (par Christophe
Combelles). Je me suis inspiré de ces deux travaux
pour améliorer cette traduction.
.

Avatar de l’utilisateur
Jim++
ourse verte
Messages : 5095
Enregistré le : mar. 17 déc. 2002 - 18:23
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Jim++ » sam. 14 mai 2005 - 18:59


Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar FunRAM » sam. 14 mai 2005 - 19:14

"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
Jim++
ourse verte
Messages : 5095
Enregistré le : mar. 17 déc. 2002 - 18:23
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Jim++ » sam. 14 mai 2005 - 19:20


Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » sam. 14 mai 2005 - 20:40


Avatar de l’utilisateur
Jim++
ourse verte
Messages : 5095
Enregistré le : mar. 17 déc. 2002 - 18:23
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Jim++ » sam. 14 mai 2005 - 21:49


Avatar de l’utilisateur
Phiip the only Phiip
Le type qui fait les lapins, là...
Messages : 13019
Enregistré le : lun. 26 août 2002 - 17:48
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Phiip the only Phiip » dim. 15 mai 2005 - 09:29

.

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » dim. 15 mai 2005 - 12:49

Ah ouais, c'est normal. J'ai usité de termes propres à la sécurité informatique, ce n'est pas très évident à appréhender si on ne baigne pas dedans.

En gros, cela veut dire qu'aujourd'hui personne ne sait concevoir un système garantissant :
- anonimat
- sureté de la communication (i.e. pas d'interception possible)
- sécurité de la conversation (i.e. pas de lecture par une tierce personne possible)

Partant de cet état de fait, tout le monde utilise son système informatique en ayant conscience de ses limites (à des degrés différents, suivant la connaissance des systèmes de l'information par l'individu). Et donc, personne, en tant qu'individu, ne l'utilise comme un système "fiable": sauvegarde de ses données en cas de problème physique de la machine, cryptage des communications wifi par défaut, etc...

J'adoooore ce sujet, je pourrais en parler pendanrt des heures :mrgreen:

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » dim. 15 mai 2005 - 12:52

Voici l'édito du MISC de Mai/Juin (www.miscmag.com). Il est pile poil dans la lignée de ce sujet:



L'abus de pression est dangereux pour la sécurité

Je sais, je suis impardonnable : dans mon précédent édito, j'ai complètement oublié l'anniversaire de ma grand-mère !!! Du coup, l'opprobre de toute sa maison de retraite s'est abattu sur mes frêles épaules. C'est l'exemple même de ce qu'on appelle un groupe de pression (pour les soiffards, il ne s'agit nullement de plusieurs pintes de bières consécutives).

Ça me rappelle d'ailleurs une anecdote qu'elle me racontait quand elle allait faire le marché il y a quelques années de cela. Dans sa ville, tous les artisans s'étaient réunis pour mettre en place une sorte de label de qualité, via une coopérative ou quelque chose du genre. Les produits étaient bons, peu chers, et la foule affluait autour des étales. Bref, tout allait bien dans le meilleur des mondes.

Un jour, un des artisans reçoit un coup de téléphone d'un de ses anciens patrons, qui a quitté l'artisanat pour la grande distribution. Il lui demande de rencontrer le directeur de cette marque. N'étant pas trop en position de refuser car il s'agit de l'oncle du copain de chambrée de sa tante, notre artisan obéit, tout en prévenant qu'il espère que ça ne sera pas pour qu'on lui demande de proposer les produits de la grande enseigne. On le rassure. Mais comme par hasard, c'est pourtant exactement ce qu'on lui demande. L'artisan explique alors calmement que c'est à la coopérative de décider quels sont les produits qui reçoivent le label, mais qu'il transmettra quand même la demande, qui fut rejetée par la coopérative. Imaginez le camembert "Premier Ministre" vendu chez votre fromager ...

Vous vous doutez bien que si cela arrive sur la marché de ma grand-mère, l'industrie de la sécurité n'est pas en reste. Toutefois, on est en droit de se demander si c'est réellement intéressant pour la sécurité de l'information. Dans la mesure où la confiance est une composante critique en sécurité, l'utilisation de groupes de pression ne peut que nuire au résultat final (enfin, quand il ne s'agit pas de vendre, mais bien de sécuriser).

Cette problématique se retrouve avec les politiques de divulgation de failles de sécurité. Certains prônent que toute faille découverte doit être rendue publique pour forcer l'intéressé à la corriger dans les plus brefs délais. Comme le disent les philosophes contemporains Bataille et Fontaine "y'a que la vérité qui compte" ... Mais toutes les vérités sont-elles bonnes à dire pour autant ? D'autres préfèrent conserver la faille dans leur escarcelle, selon le principe que moins elle est connue et utilisée, plus elle a de valeur (par exemple, pour "réussir" un pen-test). Une position plus centrale consiste à travailler de concert avec l'éditeur pour résoudre le problème. Mais là, qui fait pression : l'éditeur pour retarder le correctif ou le découvreur pour forcer l'éditeur à corriger plus vite (mais pas forcément mieux) ? À l'opposé, certains (voire beaucoup) éditeurs corrigent silencieusement les failles sans rien dire à personne, ou alors après une longue période. Quelle attitude adopter ?

Quoiqu'il en soit, la pression est mauvaise conseillère, comme le savent déjà de nombreux piliers de bars. Il suffit, pour s'en convaincre, de regarder la frénésie autour de l'Affaire qui agite tous les forums et autres blogs, celle qui oppose un chercheur à un éditeur d'anti-virus (gt;Suisselt; n'y voir ici aucune prise de position, juste un constat factuelgt;/Suisselt;).

Revenons à l'essentiel. Je sais, ô public chéri mon amour (oui, j'abuse de cette formule Desprogienne, mais je suis fan intégral) combien vous seriez déçu si vous ne trouviez pas mention du SSTIC [1]. Commençons par un rappel pour ceux qui ont raté les épisodes précédents. Au début, il y avait les chevaliers Jedi, une princesse, un contrebandier et une bête poilue. Vinrent ensuite les dinosaures. Finalement, une bande d'énergumènes décide d'organiser une conférence sur la sécurité de l'information parce qu'elle n'en trouve pas à sa convenance en langue française : ce fut (pression oblige) il y a deux ans, la première édition de SSTIC. Cette année, nous avons décidé d'un thème particulier : la lutte informatique. Nous avons reçu de nombreuses et excellentes contributions : le jury s'est réuni et a, non sans difficulté, élaboré un programme que je vous recommande de consulter sur le site, et de vous inscrire pour qu'on se retrouve dans ce petit coin de verdure qui me paraît idéal pour vous présenter ... oups, pardon, je m'égare.

Enfin bon, à SSTIC, les organisateurs sont sous pression pour vous proposer le meilleur spectacle possible. En fait, comme le dit Homer Simpson, "la pression, ça peut avoir du bon".

Bonne lecture,

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » dim. 15 mai 2005 - 12:56

Bon, en fait c'est pas celui là que je voulais vous montrer... MAis il est bien aussi. JE vous invite à visiter ce site web. Vous ne pourrez pas tout comprenrdre (moi non plus d'ailleurs), mais c'est normal. Ce qui est intérressant c'est de percevoir ce qu'est la sécurité informatique, dans quel domaine, à quel niveau... Etc.

Avatar de l’utilisateur
Bubble's Talks
quintessence ultime
Messages : 3910
Enregistré le : mer. 02 juin 2004 - 14:50
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Bubble's Talks » lun. 16 mai 2005 - 10:49

A la limite je dirais que Phiip trolle...
Vala ce que j'en pense ou plutot ce que j'arrive à penser dans l'état d'enervement proche de la transe épileptique où me plonge ce genre de sujet.
uh, uh.

Avatar de l’utilisateur
Pas sage
fumier de lapin
Messages : 542
Enregistré le : mer. 05 janv. 2005 - 11:13
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Pas sage » lun. 16 mai 2005 - 11:35

Condamné pour avoir voyagé dans le temps
posté le Mercredi 04 mai 2005 à 19h03 par Guillaume Champeau
source :p2pnet

Michael Jay Rossi est un homme extra-ordinaire. Il a la faculté de mettre en partage un film qui n'est pas encore filmé. C'est pour ça que la MPAA a fait fermer son site, et qu'il vient de perdre en Cour Suprême lorsqu'il a tenté de plaider sa cause contre le cartel hollywoodien.
Rossi est le président du site InternetMovies.com, un annuaire d'informations sur les films de cinéma, qui renvoit sur d'autres sites pour les contenus multimédia (tels que les bandes annonces). Le 23 mars 2001, Rossi a reçu une plainte de la part de l'Association cinématographique américaine (MPAA), exigeant la fermeture du site, prétextant que des films seraient mis à la disposition des internautes, en violation de la loi américaine sur le droit d'auteur
Problème : InternetMovies.com ne proposait aucun film en téléchargement, et n'en avait même pas la capacité technique ; la capacité de stockage des serveurs étant trop faible.
Pire : La MPAA l'a accusé en 2001 d'avoir mis en téléchargement le troisième volet du film Le Seigneur des Anneaux, qui ne sortira que trois années plus tard !
Lorsque l'hébergeur de Rossi l'a informé de la plainte de la MPAA, celui-ci a bien sûr défendu sa cause au FAI, et lui a expliqué qu'il était totalement impossible qu'il ait mis de tels fichiers en téléchargement. Comprenant la situation, le prestataire appelle la MPAA, qui s'obstine et exige la fermeture du site. L'hébergeur prend peur, et s'exécute.
Pendant trois jours, le temps de trouver un nouvel hébergeur, InternetMovies.com n'est plus. Rossi y voit un préjudice financier, et porte plainte contre la MPAA pour la demande abusive de fermeture son site. En première instance, le juge rappelle à Rossi que le DMCA demande uniquement aux ayants droit de former "une croyance de bonne foi d'une violation présumée ou prétendue avant d'envoyer un avis au FAI", et "le fait que les investigations futures puissent révéler que des films ne pouvaient pas en fait être téléchargés ne change rien à la conclusion.
"Croyance de bonne foi" ?
Comment peut-on se dire de bonne foi lorsque l'on demande la fermeture d'un site en se reposant entre autres sur la mise à disposition d'un long-métrage dont la production n'est même pas terminée ?
C'est la question que posera Rossi à la Cour Suprême. Celle-ci a répondu, confirmant que la bonne foi était une notion subjective et non objective. En clair, si la MPAA, dans sa logique à elle, avait des raisons de croire qu'un site violait ses droits, alors peu importe que de façon objective cette croyance fût totalement absurde. La Cour Suprême a donné raison à la MPAA.
"Désormais, croire que du contenu venu du futur est téléchargeable est une croyance raisonnable et valide qui protège les ayants droit qui continueront d'abuser de la croyance de bonne foi 'tire maintenant, demande plus tard', contenue dans le DMCA", s'insurge Rossi...

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » lun. 16 mai 2005 - 18:48

Voilà un exemple qui montre que l'on navigue dans une eau trouble. On ne sait pas dire ce que l'on a ou pas avec certitude. Et on y palie avec la loi, ce qui arrive à ce genre de résultat abérrant...

Avatar de l’utilisateur
Ourte
prêtre lapin vert avec cape
Messages : 152
Enregistré le : mer. 03 déc. 2003 - 20:20
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Ourte » lun. 23 mai 2005 - 21:27

pas de pot, y'a Ourte

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » lun. 23 mai 2005 - 23:04

Héhéhéhé :)

Avatar de l’utilisateur
Sivarrine
infra rouge
Messages : 3117
Enregistré le : lun. 16 sept. 2002 - 00:01
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Sivarrine » mar. 24 mai 2005 - 07:38

Biskot, les groupes de pression c'est genre la BSA ?

Sinon pour l'article, bah euh ... je l'avais déjà lu quelquepart, j'ai pas l'impression que ce soit nouveau.
Déjà il y a quelques années quand j'avais voulu réinstaller winXP ce connard ne voulait pas s'installer parceque j'avais une version de linux sur un autre disk.
Mais c'est même pas trop pour les particuliers que j'ai peur, à la limite que microsoft perde son temps à lire mes conversations sous messenger ça ne me dérange pas, pour ce que je raconte ...
Ce qui me fait peur c'est que l'éducation nationale confie l'éducation informatique des enfants à Microsoft, que l'armée utilise windows aussi c'est abberrant. Super la securité nationale.

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » mer. 25 mai 2005 - 20:16

hmmm, non t'as pas bon là. L'armée est bien de se limiter à windows, un système hétérogène étant plus dur à corrompre ou infecté.
Je pense à des pressions plus fortes dans beaucoup de domaine du quotidien (principalement, tes collègues donc).

Pour l'article, il n'a que quelques mois mais si tu lis MISC tu le connais ;)

Avatar de l’utilisateur
Sivarrine
infra rouge
Messages : 3117
Enregistré le : lun. 16 sept. 2002 - 00:01
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar Sivarrine » jeu. 26 mai 2005 - 07:35


Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Message non lupar biskott » jeu. 26 mai 2005 - 22:46



[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Retourner vers « contributions au Zine »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité