Youpi, tralala et bison pointu. En un mot : Plouf.

poster des trucs pour le Zine, proposer ses textes : chroniques, parodies, dessins, BDs, humour de toutes sortes, articles, brèves, mots d'humeur c'est ici...

Modérateur : Modéro éro petit patapo

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Youpi, tralala et bison pointu. En un mot : Plouf.

Message non lupar FunRAM » dim. 05 févr. 2006 - 23:56

Plouf
Ho non !

"Ho non !"

Ce fut la première pensée d'Arnaud ce matin-là, comme la plupart des matins.
Ho non, il fallait encore se lever, il fallait encore vivre, il fallait encore bosser. Allez ! Debout, espèce de flemmard ! Pas que ça à faire ! Ho ! T'es le héros, ici, donc tu t'remues !
Obéissant aux injonctions plus ou moins subtiles de la narration et de cette petite voix dans sa tête qu'on appelle quelque fois "volonté", plus souvent "bêtise", et qu'on appelait pas les trois quarts du temps, Arnaud se leva de son meuble conçu pour se coucher, constitué souvent d'un matelas posé généralement dans un cadre et sur un sommier (un lit, quoi, je vois pas pourquoi je me décarcasse à le définir). Il lui fallut quelque temps pour se remettre de son passage soudain à la station verticale et se rendre compte que c'était bien beau de se lever, mais qu'il devait se préparer, s'habiller, faire le p'tit dèj (à 11 heures du mat' ; on s'demande bien comment un individu aussi oisif et fainéant pouvait avoir une vie active, peuh !) et tout le tralala.
Ainsi, après avoir enfilé plus ou moins dans le bon sens, et après s'y être repris à deux fois, ses vêtements, mit à cuire son poisson rouge au grille-pain, beurré sa pantoufle, donné à manger à ses toasts, injecté de force du chocolat en poudre à une orange, avoir épluché son bol, arrangé toute l'affaire pour éviter un drame et porté 3 kilos de tralala à la cuisine, il se prépara physiquement - à défaut d'avoir le matériel requis pour le faire mentalement - à vivre une journée comme les autres, c'est à dire à peu près aussi normale que celle que vivrait un poisson pourvu d'ailes couvertes de plumes dans la lave d'un volcan mais que sa capacité d'adaptation parviendrait à faire passer pour monotone.

Mais, pour une fois, son existence allait connaître un changement. Un vrai. Un durable. Un der des ders. Un costaud.
Bref, un changement.
Déjà, après que son petit-déjeuner fut achevé, il se posa des questions. Il avait eu le temps de finir son petit-déjeuner. Sa maison n'avait pas explosé, des terroristes ne s'étaient pas emparés de sa femme (ou plutôt si, des terroristes s'étaient effectivement emparés de sa femme plusieurs années auparavant, mais il avait été trop heureux de la leur céder pour que cela le marque), il n'y avait pas encore eu d'annonce mondiale d'un savant fou visant à détruire le monde. Bref, rien ne se passait comme normalement.
Il y avait quelque chose qui clochait.

- Il y a quelque chose qui cloche.

Après cette remarque toute haute (Arnaud était pourvu de la capacité ô combien remarquable de ne pouvoir tenir un raisonnement autrement qu'à voix haute), notre héros se rendit compte - après un fastidieux travail de la part des quelques cellules grises qui subsistaient dans sa boîte crânienne - de l'implication de ses propos. Ou bien le Monde connaissait une période de paix sans précédent, ou bien une énigme spacio-temporelle avait créé un espace transdimensionnel autour de son entourage direct par le biais d'un vortex induit de la destruction d'une gigantesque novae.
Bien que privilégiant la seconde hypothèse pour des raisons évidentes de vraisemblance, Arnaud sut instinctivement que c'était la première qui appartenait au domaine de la véracité. Après avoir réfléchi pendant deux minutes au sens du mot "véracité", il se décida à chercher confirmation de l'intuition que son corps lui donnait, ce dernier n'ayant eu aucun mal à surpasser celle soutenue par sa masse cervicale. Pour se faire, et après une intense réflexion, il alluma la télévision.
Comme d'habitude, l'image sèche et dont la couleur verte tirait légèrement sur le fushia clair se fixa après un temps de flottement sur la paroi translucide du téléviseur, laissant comme à chaque fois Arnaud dans un état d'émerveillement digne de celui d'un nourrisson pour les reflets colorés d'un liquide en suspension, c'est à dire que ce spectacle eut vite fait de le lasser. S'appliquant à coordonner ses pensées pour à la fois suivre le mouvement des lèvres du présentateur (toujours le même, avec sa perruque et son nom à rallonge) et intégrer les paroles du-dit présentateur, Arnaud mit un certain temps à saisir le sens des informations.

- Aujourd'hui, l'Union Mondiale est fière de vous annoncer qu'elle a mis au point un système entièrement magnético-subjectivo-métaphysique permettant de limiter l'usage des armes, quelles qu'elles soient, aux seuls individus figurant sur la Liste de Permission du...

Mince ! Une limitation ! Ca ne faisait pas du tout l'affaire d'Arnaud !

- Mince ! Une limitation ! Ca ne fait pas du tout mon affaire ! s'exclama-t-il d'ailleurs.

lu - Jeannot
lu - Johnny
Modifié en dernier par FunRAM le jeu. 09 févr. 2006 - 00:39, modifié 3 fois.
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52

Message non lupar biskott » lun. 06 févr. 2006 - 00:27

--> donc tu t'remue

Y a pas un S à la fin ?

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52

Message non lupar biskott » lun. 06 févr. 2006 - 00:29

J'ai faillit ne laisser que ce post, pour faire enrager FunR. ^^

Allez, je suis sympa aujourd'hui : l'amorce est pas mal, on situe un peu l'univers de ce personnage. En revanche, pense à relire ton texte à haute voix; tu remarquera vraisemblablement que certaines expressions ou tournures peuvent être améliorées ;)

Avatar de l’utilisateur
Claudia Pepita
ours on méclés ?
Messages : 1560
Enregistré le : sam. 11 juin 2005 - 17:47

Message non lupar Claudia Pepita » lun. 06 févr. 2006 - 08:01

En plus des petites fotes d'ortografe par ci par la! :)
The point of life is not to reach the grave in one piece, but to skid to a stop, tires screaming and engine smoking and screaming "DAMN, WHAT A RIDE!"

Avatar de l’utilisateur
Jeannot
quintessence ultime
Messages : 4938
Enregistré le : lun. 25 nov. 2002 - 21:49

Message non lupar Jeannot » lun. 06 févr. 2006 - 10:55

Pauvre poisson rouge..
Mourir un Vendredi Saint est une bonne chose, car ce jour là, l'Enfer est fermé.

Avatar de l’utilisateur
puyo
ourse verte
Messages : 5387
Enregistré le : jeu. 27 nov. 2003 - 02:06

Message non lupar puyo » lun. 06 févr. 2006 - 14:11

J'aime bien le titre.

Sinon, même avis de Kokott.
Kouin, le doublon négatif

Tiens, ça ferait une bonne blague canard, ça !

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » lun. 06 févr. 2006 - 14:32

biskott a écrit :--> donc tu t'remue

Y a pas un S à la fin ?

Mince, je savais bien que j'avais oublié quelque chose : me relire :mrgreen:

Sinon, oui, c'est sur qu'il peut être amélioré, ce texte. Mais je crois que je vais me consacrer à la suite pluôt qu'à son améliration, pour le moment :roll:
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
Johnny
ourse verte
Messages : 5691
Enregistré le : ven. 22 nov. 2002 - 23:17

Message non lupar Johnny » lun. 06 févr. 2006 - 16:42

Longues descriptions pour arriver bêtement aux remarques idiotes d'Arnaud.


J'aime bien.
Je suis le seul vrai lapin du forum

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » lun. 06 févr. 2006 - 19:57

"comment un individu aussi oisif et faignant"
Non, là, une ptite remarque au correcteur : c'est "fainéant" le mot dont il s'agit, pas le "faignant", qui est le participe présent du verbe "feindre", n'importe quel Glaüx vous le confirmera.

Ouais, ça explique pas que j'ai remplacé "faignant" par "fénéant", ouais, mais ça, c'est juste parce que je suis con.
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
Glaüx Le Chouette
celui qui a posté le 100.000è message
Messages : 3902
Enregistré le : ven. 04 mars 2005 - 09:49

Message non lupar Glaüx Le Chouette » lun. 06 févr. 2006 - 20:07

N'importe quel Glaüx te signale quand même qu'il y a fainéant mais aussi feignant.

Et que non, n'importe quoi, mon pauvre funifoune, le participe présent de feindre, c'est justement feignant. Je vois pas comment t'arrives à imaginer qu'un e se transforme gentiment en a, comme ça, hop, youpi.
Si t'as un doute essaie avec peindre, c'est le même paradigme.



PARADIGME !

Quel joli mot.




Alors avant de prendre à parti n'importe quel Glaüx, la prochaine fois, on vérifiera si on dit pas des insanités grammaticales. Non mais ho. Et DTC.

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » lun. 06 févr. 2006 - 20:35

Ok, ok, DMC bien profond, mais je maintiens.

Je préfère fainéant.
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52

Message non lupar biskott » lun. 06 févr. 2006 - 21:18

Tu maintiens ? DTC ?

Avatar de l’utilisateur
LaHyenne
ourse verte
Messages : 8140
Enregistré le : sam. 08 mars 2003 - 01:58

Message non lupar LaHyenne » lun. 06 févr. 2006 - 21:26

Paradigme ?

C'est un garçon ou une fille ?

Avatar de l’utilisateur
puyo
ourse verte
Messages : 5387
Enregistré le : jeu. 27 nov. 2003 - 02:06

Message non lupar puyo » lun. 06 févr. 2006 - 21:53

C'est un garçon, je suppose.

Saint Pierre. A l'entrée du Paradigme.
Kouin, le doublon négatif



Tiens, ça ferait une bonne blague canard, ça !

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » lun. 06 févr. 2006 - 22:23

Plouf
Un moment d'action

Arnaud, pris au dépourvu, résolut de faire quelque chose. Comme il ne savait pas quoi faire, il fit tout d'abord ce qu'il savait faire le mieux : rien.
Puis, après une constatation qui monopolisa à peu de choses près son cerveau, il se rendit compte que ne rien faire n'allait pas arranger sa situation. Aussi se résolut-il à faire quelque chose d'actif.

- Il faut que je fasse quelque chose d'actif !

Oui, mais quoi ? Il ne le savait pas. A tout hasard, juste pour voir ce que ça donnerait, il décrocha le téléphone, instrument dont la technologie l'avait toujours dépassé mais à propos duquel il avait eu la gracieuseté de ne pas se questionner, et composa une série de touches au hasard, comme à son habitude, ce qui conduisit, après un parcours électronique qui eut rendu fou de rage n'importe quel ingénieur électronicien, à laborieusement composer le - seul - numéro présent dans l'annuaire électronique intégré au téléphone : celui de son ami Thierry.
Dans la maison en face, ce qui montre que le hasard est bien fait — les deux personnages principaux habitent l'un en face de l'autre —, le téléphone sonna. Il émit un curieux bruit strident qui eut le don d'exaspérer la femme du susnommé Thierry (femme qui n'avait pas encore été enlevée, c'était prévu pour quelques années plus tard), laquelle en profita pour asséner au visage de son mari une trentaine de vérités avant de lui tendre le combiné.
C'est donc dans un état habituel à défaut d'être normal que Thierry demanda qui était à l'appareil.

- Qui est à l'appareil ?
- Non, je n'ai pas d'appareil.
- Ah, c'est toi, Arnaud.
- Heu...

Il eut été certes intéressant pour un linguiste voire un sociologue d'étudier le reste des civilités échangées au téléphone, mais ceci n'étant pas le propos de l'aventure onirique présente, passons tout simplement au sujet qui nous intéresse.

- Je suppose que si tu m'appelles au téléphone au lieu de simplement venir sonner à ma porte, c'est que tu veux que cette conversation ait des chances de se faire intercepter ?
- Heu...
- Bon, je vois. J'arrive.

Sous les invectives de sa femme, Thierry traversa la moitié de la distance séparant les deux maisons, ayant constaté qu'Arnaud en avait fait autant.
Ils restèrent donc au milieu de la route - heureusement peu fréquentée - à se regarder.

- Mais pourquoi tu me regardes comme ça, sans bouger ? demanda Thierry au bout d'un temps.
- Bah... Je suis venu te voir.

Se prenant la tête entre les mains, Thierry décida de prendre l'initiative. Entraînant son ami de circonstance par le biais de sa manche jusqu'à sa maison (à Arnaud, pas à Thierry), il se lamenta sur l'existence, l'espoir, la vie et ce genre de niaiseries.
Une fois les deux hommes - l'un à la suite de l'autre - parvenus dans ce lieu plus ou moins sécurisé (on ne sait jamais quand les canapés entrent soudain en colère rageuse), Thierry, solennellement, demanda à Arnaud quelle était la raison pour laquelle ce dernier l'avait appelé.

- Quelle était la raison pour laquelle ce dernier l'avait appelé ?
- Hu ?
- Excuse, je m'embrouille.
- Ah.

Soudain, un bruit.
Punk !

- Qu'est-ce que c'était ? demanda Thierry, affolé
- Un bruit.



Lu - Johnny
Modifié en dernier par FunRAM le mer. 08 févr. 2006 - 21:35, modifié 1 fois.
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
Jeannot
quintessence ultime
Messages : 4938
Enregistré le : lun. 25 nov. 2002 - 21:49

Message non lupar Jeannot » mar. 07 févr. 2006 - 01:56

Glaüx Le Chouette a écrit :le participe présent de feindre, c'est justement feignant.
(..)
Si t'as un doute essaie avec peindre, c'est le même paradigme.


Peindre -> peignant ?

C'est un truc à s'arracher les cheveux, non ?
Mourir un Vendredi Saint est une bonne chose, car ce jour là, l'Enfer est fermé.

Avatar de l’utilisateur
Johnny
ourse verte
Messages : 5691
Enregistré le : ven. 22 nov. 2002 - 23:17

Message non lupar Johnny » mar. 07 févr. 2006 - 07:48

C'est très con, ce texte.


Bravo, FunRam.
Je suis le seul vrai lapin du forum

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52

Message non lupar biskott » mar. 07 févr. 2006 - 08:03

Si t'as un doute essaie avec peindre, c'est le même paradigme.

Tiens ca marche aussi avec ce truc :
Conne ? Cognant.

C'est fou ce que la littérature apporte comme conseil.

Avatar de l’utilisateur
biskott
ourse verte
Messages : 5297
Enregistré le : dim. 15 sept. 2002 - 17:52

Message non lupar biskott » mar. 07 févr. 2006 - 08:12

Fun --> c'est très con ^^.

Essayes d'arrêter d'utiliser les : "donc" "Du coup" "Puis" et autre petit mots de liaison temporelle ou d'action.

Le premier paragraphe pourrait être réécrit comme ca :
Arnaud était pris au dépourvu. Il fallait faire quelque chose ! Mais quoi ? Alors il fit ce qu'il savait le mieux faire : rien.
Constatant soudainenment que ne rien faire n'allait pas arranger sa situation - ce qui monopolisa à peu de choses près son l'intégralité des ressources de son cerveau - il se résolut à faire quelque chose d'actif.

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » mar. 07 févr. 2006 - 23:17

Plouf
Punk !

Sans prendre la peine de sermoner son ami et de se lamenter sur les vicissitudes de l'existence, Thierry courut sans un bruit, mais pas trop rapidement, quand même, pour qu'Arnaud puisse suivre et pour ne pas déranger les hirondelles.
Il n'eut d'ailleurs pas grand chemin à parcourir vu que le bruit en question provenait, bizarrement, du meuble de télévision. Sous le meuble, pour être exact.
Ayant vu le téléviseur, Arnaud, dans un effort peu commun, parvint à établir un lien entre le moment présent et sa motivation à le provoquer. La recherche du sens de la phrase précédente l'occupant considérablement, il ne put suivre le fil de sa pensée et se borna à adopter une posture de penseur tandis que Thierry démontait le meuble à grand renfort de tournevis.
En fait, il mit un certain temps à réaliser que le bruit n'avait pas jailli du meuble mais du sol en dessous, soit la cave d'Arnaud, mais cela ne l'empêcha pas de démolir consciencieusement ledit meuble avant d'en faire la constatation tout haut.

- Bon, c'est pas venu de ton meuble mais de ta cave en dessous.
- ...
- Une remarque ?
- ... J'ai... Pas de cave, il me semble... remarqua Arnaud

Bien décidé à ne pas prêter attention aux élucubrations de son voisin, Thierry ouvrit la porte de la cave et descendit. Il fut arrêté en plein milieu de l'escalier descendant par un mur, ce qui confirmait les propos d'Arnaud, si insolites qu'ils furent : il n'avait pas de cave. Toutefois, pendant son semblant d'exploration, une cavité s'était creusée sous l'emplacement du tas de bois qui fut jadis le meuble de télévision d'Arnaud, ce qui n'avait semble-t-il pas dérangé la pensée de ce dernier.
Se décidant à s'improviser explorateur, il pénétra dans la cavité creusée tout récement, apparement, et, contre toute prudence, se mit à demander à tue-tête quelle était l'identité des gens responsables de cette excavation.

- Quelle est l'identité des gens responsables de cette excavation ?

Tout resta silencieux.
Après la réitérita... rétari... rotari... Après avoir posé sa question pour la seconde fois, il entendit un son étouffé au fond de la cavité, là où la noirceur était impénétrable.

- J'ai entendu un son, là ! signala-t-il à Arnaud
- Bah pourquoi tu vas pas voir ce que c'est ? demanda ce dernier
- Bah c'est dans le fond de la cavité, là où la noirceur est impénétrable...
- Et ?
- Bah je peux pas y pénétrer, si c'est impénétrable.

Devant la justesse de ce raisonnement, Arnaud descendit rejoindre son ami en prenant soin de se munir d'une torche électrique.
Une fois dans la cavité avec Thierry, il alluma la lampe-torche et en dirigea - prudemment, une lampe-torche est encore moins fiable qu'un canapé ! - le faisceau vers la partie impénétrable.
La lumière révéla aux yeux de nos héros un... être... au sexe indéfini, doté d'un casque orange pourvu d'une lampe à peu près semblable à celle d'Arnaud, habillé d'un bleu de travail couvert de traces de charbon et dont le teint de peau était assombri par le même matériau.

- Heu... Bonjour. déclara le nouvel intervenant
- Bonjour. répondit sans hésiter Arnaud
- Heu... Ben... Heu... Bonjour ? répondit avec hésitation Thierry
- Ahem. Je suis un mineur. assura sans préambule l'individu
- Cela se remarque, je pense, à votre casque orange et... remarqua Thierry
- Non mais... l'interrompit le mineur
- ... pourvu d'une lampe à peu près semblable à celle d'Arnaud... continua Thierry
- Mais vraiment, non... insista le curieux personnage
- ... à votre bleu de travail couvert de traces de charbon...
- Ce n'est vraiment pas la peine...
- ... et à votre teint de peau assombri par le même matériau. conclut Thierry
- ... de répéter la description de la narration. expliqua le mineur

Un silence gêné (sauf pour Arnaud) accueillit la fin de cet échange. Déclarant qu'il avait mieux à faire qu'à deviser de la sorte dans sa nouvelle cave, Arnaud troubla tellement ledit silence qu'il dut le consoler.

- Mais... Qui êtes-vous ? questionna Thierry
- Ben... Je suis le mineur claustrophobe.



Lu - Johnny
Modifié en dernier par FunRAM le mer. 08 févr. 2006 - 21:36, modifié 2 fois.
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » mar. 07 févr. 2006 - 23:18

Quand même, chuis prolifique, moi, en c'moment.

Ouais, cui-là est moins bien que les autres, je trouve.

(et vous en faites pas pour l'histoire, héhéhéhé...)
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
Johnny
ourse verte
Messages : 5691
Enregistré le : ven. 22 nov. 2002 - 23:17

Message non lupar Johnny » mer. 08 févr. 2006 - 14:59

Silence qui fut troublé par Arnaud déclarant qu'il avait mieux à faire qu'à deviser de la sorte dans sa nouvelle cave et que ce dernier dut consoler.

Hein ?
Je suis le seul vrai lapin du forum

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » mer. 08 févr. 2006 - 15:18

Bah en fait, j'ai éssayé de reformuler la phrase mieux, mais j'y suis pas arrivé.

Le Silence, il est troublé par Arnaud, alors ce dernier, il doit le consoler.
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."

Avatar de l’utilisateur
Johnny
ourse verte
Messages : 5691
Enregistré le : ven. 22 nov. 2002 - 23:17

Message non lupar Johnny » mer. 08 févr. 2006 - 15:30

En déclarant qu'il avait mieux à faire qu'à deviser de la sorte dans sa nouvelle cave, Arnaud troubla tellement le silence qu'il dut le consoler.

Comme ça ?
Je suis le seul vrai lapin du forum

Avatar de l’utilisateur
PoF
ourse rescapée (de l'enfer)
Messages : 1728
Enregistré le : ven. 13 mai 2005 - 22:19

Message non lupar PoF » mer. 08 févr. 2006 - 17:06

Pourquoi le Arnaud en question veut-il donc consoler le silence?
...

Avatar de l’utilisateur
Feuille
non, gneuh dignais mrrlbgh
Messages : 1646
Enregistré le : lun. 21 juin 2004 - 00:10

Message non lupar Feuille » mer. 08 févr. 2006 - 17:09

Parce qu'il est troublé, le silence, le pauvre, et s'il n'est pas consolé, il va nous faire une dépression nerveuse et s'enfoncer dans le lui-même.
Ceci est une signature.
Le Carreau - Bestioles

Avatar de l’utilisateur
Johnny
ourse verte
Messages : 5691
Enregistré le : ven. 22 nov. 2002 - 23:17

Message non lupar Johnny » mer. 08 févr. 2006 - 17:26

Tu veux dire que le silence serait alors pénétrant ?
Je suis le seul vrai lapin du forum

Avatar de l’utilisateur
PoF
ourse rescapée (de l'enfer)
Messages : 1728
Enregistré le : ven. 13 mai 2005 - 22:19

Message non lupar PoF » mer. 08 févr. 2006 - 17:34

Beurk, il s'enfonce dans le lui-même, FunRam tu as vraiment l'esprit dérangé.
...

Avatar de l’utilisateur
Feuille
non, gneuh dignais mrrlbgh
Messages : 1646
Enregistré le : lun. 21 juin 2004 - 00:10

Message non lupar Feuille » mer. 08 févr. 2006 - 17:35

Johnny : Il serait même contendant...
Ceci est une signature.

Le Carreau - Bestioles

Avatar de l’utilisateur
FunRAM
quintessence ultime
Messages : 4269
Enregistré le : mer. 23 févr. 2005 - 01:00

Message non lupar FunRAM » mer. 08 févr. 2006 - 19:37

Johnny a écrit :
En déclarant qu'il avait mieux à faire qu'à deviser de la sorte dans sa nouvelle cave, Arnaud troubla tellement le silence qu'il dut le consoler.

Comme ça ?

Ouais, youpie !
Je m'empresse de changer cette phrase comme t'as dit, là !

PoF > Bah oui, tu savais pas ?
"Now, lissen up, dis iz teh sovrin ceiling cat talkin, pai attenshun: Dis is Jerusalem, der sitty in teh middul of Urf. Not middel-urf - dat iz full ov hobbitz. 6 Norty Jerusalem, iz sitty dat putz it paws ova its eerz an go 'La la la, I cants heer u!' Jerusalem no do wot ceiling cat want."


Retourner vers « contributions au Zine »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité